heartchevron-downphonelinkgoallegalemaillocationinfo

La consultation psychologique chez l'adulte

Les motifs de consultations chez l’adulte peuvent être multiples. La décision de consulter vient souvent témoigner d’un moment de crise - la souffrance devient difficile à tolérer, l’entourage familial ou professionnel conseille vivement de consulter.

Accompagnement psychologique

Les premières consultations permettent de faire le point sur les difficultés ressenties et de définir un cadre d’accompagnement.

Il peut ainsi être question d’un suivi de soutien ponctuel permettant de faire le point, de traverser un changement familial ou professionnel, de prendre une décision et de retrouver un état de fonctionnement satisfaisant.

Dans d’autres situations les premières consultations vont permettre de s’engager dans un travail thérapeutique. L’accompagnement thérapeutique peut porter sur des événements de vie difficiles - traumatismes, deuils, blocages, crises d’angoisses, afin de permettre la résolution des éléments encore actifs qui génèrent souffrance. Ce travail vise à mobiliser des ressources personnelles déjà présentes, à permettre à d’autres pensées, émotions et comportements de prendre place.

L’accompagnement psychologique se fait lors d’entretiens cliniques. Sont utilisées les techniques de questionnement stratégique, l’analyse psychodynamique, l’hypnose, les techniques de mouvements oculaires et stimulations alternatives.

une femme rousse de dos

Consultations psychothérapeutiques

Dépression et troubles de l’humeur

La tristesse est une réaction émotionnelle normale. Elle est à différencier des troubles de l’humeur et de la dépression. Ces derniers ont un caractère massif et envahissant. Ils se caractérisent par une tristesse importante présente toute la journée, une diminution du plaisir et de l’intérêt des activités quotidiennes, des troubles du sommeil, un jugement sur soi négatif, des difficultés de concentration et des troubles mnésiques, une lassitude mentale et une fatigue physique...

L’accompagnement psychologique dans le cadre de la dépression a pour objectif de :

  • travailler sur l'événement déclenchant et les facteurs de maintien
  • réduire les symptômes fonctionnels de la dépression - troubles du sommeil et de l’appétit, difficultés de concentration….
  • diminuer les ruminations mentales (pensées intrusives récurrentes)
  • favoriser la résolution des sentiments négatifs et ouvrir la possibilité à d’autres émotions et sentiments de refaire surface

Anxiété et troubles anxieux

Peurs, inquiétudes, anticipation - il s’agit d’états adaptatifs nécessaires au fonctionnement humain au quotidien.

Cependant lorsque la durée et l’intensité des réactions physiques et psychologiques sont très importantes le quotidien peut en être impacté. Nous pouvons alors constater un épuisement physique et mental, un envahissement par des pensées négatives, qui peuvent aller jusqu’à des crises d’angoisses ou l’installation de conduites d’évitement comme c’est le cas dans les phobies, des rituels de vérifications, tels que dans les TOC, et ce sans que l’apaisement obtenu soit durable.

L’accompagnement des troubles anxieux permet de :

  • faire le point sur un événement déclenchant possible
  • reconnaître et gérer les symptômes physiques de l’anxiété et les crises d’angoisses
  • travailler sur les pensées envahissantes et scénarios catastrophe
  • améliorer ses capacités de prise de recul

Problématiques relationnelles

Les difficultés relationnelles peuvent prendre des formes différentes - timidité, manque d’affirmation de soi, manque de confiance en soi, capacités de communication insuffisantes…. Face à ces difficultés peut s’installer la peur d’être perçu et jugé incompétent. Cela devient ainsi un obstacle dans les situations sociales ou familiales. Peuvent en résulter des sentiments d’inadéquation et d’inefficacité personnelle, des comportements de retrait et un déséquilibre relationnel, l’évitement de situations sociales et/ou professionnelles où le contact avec l’autre est inévitable, une anxiété importante, voire des troubles psycho-somatiques.

L’accompagnement psychologique lors de problématiques relationnelles permet de :

  • identifier ce qui dans la relation à soi et à l’autre peut générer des difficultés
  • améliorer ses capacités relationnelles et de communication
  • favoriser l’affirmation de soi
  • mieux gérer les conflits relationnels et maintenir un équilibre relationnel
  • favoriser la construction d’une image de soi juste
  • renforcer l’estime de soi

Gestion émotionnelle

Les émotions sont un langage. Étroitement liées avec nos sentiments et l’équilibre physique et psychologique, elles impactent notre comportement, nos pensées.

L’intensité de certaines émotions, leur mode d’expression ou la durée peut mettre en difficulté et modifier l’équilibre psychosomatique, voire impacter les relations familiales ou professionnelles.

Le travail sur la gestion émotionnelle a de ce fait pour objectif de :

  • favoriser une meilleure connaissance du fonctionnement affectif et émotionnel propre
  • moduler certaines émotions dont l’intensité importante persiste dans la durée et de ce fait impacte les relations familiales, professionnelles et le vécu interne
  • favoriser d’autres modes d’expression émotionnelle

Maladie et handicap

La maladie chronique, physique ou psychique, ou celle qui survient dans un contexte aigu, l’installation d’un handicap provoquent une rupture. Le sentiment d’être différent des autres, voire d’être exclu, celui d’être dépassé par l’enchaînement des choses peuvent susciter un mal-être, impacter les relations familiales, provoquer un blocage….

L’accompagnement psychologique dans le cadre d’une maladie ou d’un handicap a pour objectif de :

  • proposer un espace de parole
  • favoriser l’acceptation de la maladie ou du handicap
  • travailler sur le vécu de la maladie ou du handicap et comment apprendre à vivre avec

Deuil

La tristesse, la colère, la peur, la fatigue émotionnelle et physique, parfois le sentiment de culpabilité accompagnent le temps du deuil. Le deuil est un processus naturel, décrit par la succession d’étapes, ce qui peut parfois donner l’impression de devoir ressentir telle ou telle chose à tel ou tel moment après la perte d’un proche. Cependant c’est rarement un processus linéaire, certaines émotions peuvent être présentes ou pas, d’intensité variable, s’estomper et puis revenir... Il n’y a pas de norme qui définit comment réagir suite à un tel événement. Dans la plupart des cas après un certain temps, plus ou moins long, la tristesse, tout à fait normale, s’apaise et laisse la place également aux souvenirs des bons moments passés avec le défunt, de tout ce qui a été partagé. L’impression de ne pas avancer ou la perte d’un être cher dans des circonstances difficiles peuvent motiver une consultation.

L’accompagnement du deuil vise à favoriser :

  • l’expression du vécu en lien avec la perte d’un être cher
  • la mise en place des processus naturels de résilience
  • travailler les sentiments de culpabilité, de colère ou autre pouvant constituer un facteur de risque